Trois quarts des Français expatriés déclarent que l'expatriation leur donne une vision plus critique de la France. Culture, gastronomie, luxe, système de protection sociale... sont autant d'éléments qui contribuent au rayonnement français.

Quel regard portent les Français de l'étranger sur l'Hexagone ?

logo Observatoire expatriation

La gastronomie et la culture françaises : empreintes de la France dans le monde

Si les Français expatriés (63 %) se considèrent comme des ambassadeurs de la France1, ils sont également des témoins privilégiés de l'image véhiculée par la France à l'étranger. À ce titre, ils partagent les perceptions du rayonnement français dans leur pays d'accueil.

Selon eux, la gastronomie (77 %) et la culture (75 %) incarnent le plus la France à l'étranger. La culture (63 %), le patrimoine historique (59 %) et la gastronomie (59 %) sont, par ailleurs, les domaines qui les rendent les plus fiers d'être français1.

De plus, ils estiment que le système de protection sociale français (51 %), la qualité de vie en France (50 %) et le système scolaire français (24 %) sont des marqueurs du rayonnement de l'Hexagone dans le monde. À noter que le modèle social du pays et ses valeurs républicaines confèrent un sentiment de fierté pour un quart des Français expatriés1.

Un leadership économique plus visible depuis l'étranger

Au plan économique, la France s'illustre sur la scène internationale dans les domaines du vin (74 %), du luxe (72 %), du tourisme (70 %) et de la mode (61 %) selon les Français expatriés. Ils rejoignent l'avis de leurs compatriotes en France, qui, dans des proportions moindres, évoquent le même podium (61 %, 57 %, 45 %).



graphique secteurs dans lesquels la france à le meilleur positionnement mondial selon les français
NSP = Ne Sait Pas

Les marques françaises sont également des vitrines économiques de la France à l'étranger. En tête : les marques de l'univers du luxe avec notamment LVMH/Louis Vuitton (12 %), Chanel (10 %) et Christian Dior (4 %), mais aussi du secteur automobile avec Renault (7 %) et Peugeot (4 %).


1L'Observatoire de l'expatriation, avril 2020, consultation réalisée du 13 au 23 février 2020.