48 % des Français expatriés ont jugé la crise sanitaire difficile à vivre et près d'un quart ( 23 % ) confient avoir perdu tout ou partie de leurs revenus.

La 2ème consultation de L'Observatoire de l'Expatriation éclaire l'évolution de leur situation dans un contexte de pandémie mondiale.
Explications.

logo Observatoire expatriation

Les Français expatriés face à la pandémie

Les Français de l'étranger n'ont pas été épargnés par la pandémie puisqu'un dixième d'entre eux déclarent avoir contracté le coronavirus. 38 % jugent que la crise a été difficile voire même très difficile à vivre (10 %).

En revanche, le ressenti de la crise varie selon la région du monde où ils vivent. En effet, 63 % des Français vivant en Océanie ont assez facilement vécu la crise, alors qu'ils ne sont que 33 % en moyenne à avoir surmonté facilement cette période dans les autres régions du monde.

Une crise globalement bien gérée par leur pays d'accueil

De fortes différences de perception apparaissent selon la zone géographique d'expatriation. À nouveau, les Français expatriés en Océanie tirent un bilan bien plus positif que la moyenne puisqu'ils considèrent à 97 % que les autorités locales ont bien géré la crise.

En revanche, les Français d'Amérique du Sud sont seulement 36 % à partager cet avis. En Amérique du Nord, le sujet divise les expatriés : bonne gestion pour 56 %, mauvaise gestion pour 44 %.

Les impacts sur le plan personnel

Pour ce qui est des retombées financières de la crise, elles sont importantes car 23 % d'entre eux ont perdu tout ou partie de leurs revenus.

Malgré certaines difficultés et restrictions, 55 % des Français de l'étranger ont apprécié passer plus de temps avec leur famille et 38 % voir leur rythme de vie ralentir.

28 % ont pu développer de nouveaux projets. Les moins de 35 ans, en particulier, regardent vers l'avenir puisqu'ils sont 41 % à avoir de nouveaux projets.

Finalement, en dépit du contexte, les répondants restent satisfaits de leur expatriation à 90 % et 84 % conseilleraient l'expérience à leur entourage.

Les liens avec la France renforcés en période de crise

Malgré la distance géographique, les Français de l'étranger s'attachent à garder des liens avec la France. Ce sentiment semble d'autant plus présent dans un contexte de crise.

On observe un besoin accru d'informations en 2020. 81 % des répondants déclarent avoir suivi l'actualité de la France via des médias français, soit une augmentation de 3 points par rapport à 2020 (L'Observatoire de l'expatriation, avril 2020), mais aussi par l'intermédiaire des médias de leur pays d'accueil (47 %, +3 points). 42 % reconnaissent d'ailleurs les efforts des autorités françaises pour diffuser des informations officielles.

70 % des répondants ont ressenti le besoin de retrouver leurs proches en France et sont donc rentrés au moins une fois en 2020. 33 % envisagent même de se réinstaller en France à terme, soit 6 % de plus que l'an passé.

Retrouvez l'étude complète.

Suivez l'actualité de l'Observatoire de l'expatriation sur les réseaux sociaux #ObservatoireExpatriation #ODE2021