Translation Prize

La Banque Transatlantique, mécène du Translation Prize de la French-American Foundation

La Banque Transatlantique s'investit naturellement, depuis sa création, dans des actions de mécénat qui nourrissent l'amitié franco-américaine. Elle est un partenaire historique de la French-American Foundation et est honorée, cette année encore, de s'associer à son prix de traduction.

Forte de son histoire auprès des communautés françaises expatriées et des filiales françaises d'entreprises étrangères, la Banque Transatlantique a fait des problématiques franco-américaines un élément majeur de son savoir-faire et de son développement. Dans un contexte réglementaire de plus en plus contraignant, la Banque Transatlantique, présente désormais à New-York et à San Francisco, figure aujourd'hui parmi les rares banques en mesure de répondre à la fois aux attentes de la communauté américaine en France, des Français expatriés aux États-Unis et des entreprises françaises et américaines attribuant des actions ou stock-options à leurs salariés installés de l'autre côté de l'Atlantique.

Le Translation Prize est attribué au meilleur ouvrage traduit de l'américain en français pour une première publication en France, par un jury présidé par le journaliste et écrivain Philippe Labro, et composé de : Nicole Bacharan, auteur, politologue et spécialiste des relations transatlantiques ; Olivier Barrot, journaliste, écrivain, producteur et animateur à la télévision (France 3) ; Sylvie Kauffmann, Directrice éditoriale au journal Le Monde ; Denis Mollat, Président-Directeur Général de la Librairie Mollat ; et Jean-Louis de Montesquiou, Directeur délégué de la Revue Books ainsi que Sarah de Lencquesaing, membre du conseil d'administration de la French-American Foundation.

Pour ce Translation Prize 2018, le jury a souhaité récompenser l'ouvrage de l'auteur américain Viet Thanh Nguyen, Le Sympathisant (Editions Belfond, 2016), traduit par Clément Baude. Viet Thanh Nguyen est né au Vietnam en 1971. Après la chute de Saïgon, il fuit le pays avec toute sa famille et rejoint les États-Unis. D'abord réfugiés dans un camp en Pennsylvanie, les Nguyen s'établissent en Californie. Diplômé de Berkeley, Viet Thanh Nguyen est professeur à l'université South California, à Los Angeles.

Le Sympathisant, son premier roman, s'impose dès sa sortie comme un immense succès critique et commercial, finaliste des plus grands prix littéraires et consacré par le prix Pulitzer en 2016. Viet Thanh Nguyen a publié un essai finaliste du National Book Award, Nothing Ever Dies, sur la guerre du Vietnam dans la mémoire collective, américaine et asiatique, ainsi qu'un recueil de nouvelles, The Refugees. Ces deux livres sont aussi à paraître chez Belfond. Ce Translation Prize vient saluer le travail exceptionnel du traducteur Clément Baude, qui retranscrit fidèlement le rythme et l'âpreté du texte de l'auteur.