ENTRETIEN

Les Grands entretiens de la philanthropie : Albina du Boisrouvray

Le Fonds de Dotation Transatlantique donne la parole à des philanthropes engagés dans le cadre des Grands entretiens de la philanthropie. Aujourd'hui, c'est Albina du Boisrouvray qui nous livre ses motivations et raconte son implication aux côtés des populations en grande détresse.

Fonds de Dotation Transatlantique : pourquoi vous êtes-vous impliquée dans l'action humanitaire et engagée dans un combat ?

Ce fléau a frappé durement une génération, a dévasté un continent et a laissé des centaines de milliers d'enfants orphelins. C'était la mission de sauvetage dans laquelle mon fils François-Xavier s'était lui-même engagé et que j'ai voulu perpétuer. François-Xavier était un jeune pilote d'hélicoptère spécialisé dans le sauvetage, c'était sa passion.

Mon implication dans des causes humanitaires est la conséquence d'une tragédie personnelle. Je ne voulais pas revenir à ma vie et à ma carrière antérieures : je devais tracer une nouvelle route et un nouveau projet de vie. Ce qui a été une tragédie est ainsi devenu un puissant moteur pour aider les plus pauvres.

FDT : Parlez-nous du programme FXB, qui permet à la plupart des familles accompagnées de rester au-dessus du seuil de pauvreté.

Depuis 1991, ce programme permet à des familles de gagner de l'argent au cours de la première année grâce à un système créatif, en leur permettant de créer une entreprise et en les dotant de tous les besoins fondamentaux sans lesquels elles resteraient dans l'extrême pauvreté : nourriture, logement, santé, hygiène et éducation, pour lesquels elles n'auront pas à payer la première année. Dès la deuxième, elles s'autofinancent ; après trois ans, elles disposent d'une réelle autonomie financière. Ensuite, elles peuvent emprunter et devenir des entrepreneurs ambitieux. Nous sommes en quelque sorte l'étape avant le micro-crédit.

L'autre impact du travail accompli par les équipes des villages FXB et qui me rend si fière est de faire grandir une génération en la préservant de la criminalité, du trafic de drogue, de la prostitution, de l'enrôlement d'enfants-soldats et des dérives terroristes.

FDT : FXB fête son trentième anniversaire cette année. Quels sont les enjeux des 10 prochaines années pour la cause à laquelle vous vous êtes dévouée et avez consacré les deux tiers de votre fortune ?

Nous vivons dans un monde qui va de plus en plus vite et dans lequel les distances sont incroyablement réduites. Nous subissons un flot continu d'informations qui nous submerge et qui fragilise notre discernement. « Tout se vaut, tout est vu, tout est vain », diraient cyniques et sceptiques.

Aujourd'hui, le monde est profondément différent de ce qu'il était au moment où j'ai commencé à m'engager en 1987, d'abord avec Médecins du Monde pendant deux ans puis avec FXB depuis 30 ans. À l'époque, le combat majeur était la lutte contre la pandémie du Sida, sans médicaments, d'où d'innombrables morts, des centaines de milliers d'orphelins à travers le monde ainsi que l'extrême pauvreté des communautés. Aujourd'hui, en dépit de l'existence d'antirétroviraux qui ne sont malheureusement pas accessibles à tous, s'ajoute l'oubli de l'information, l'éducation et la prévention du Sida. Et l'épidémie repart.

De nouveaux défis majeurs sont par ailleurs apparus au cours des dernières décennies : ils s'articulent autour des questions migratoires, qu'elles soient liées à des difficultés économiques, à des guerres, à des persécutions ou au chaos climatique, dont le potentiel de destruction pour l'humanité est incommensurable. Cependant, il y a aussi aujourd'hui - et c'est une nouvelle réjouissante - de puissants outils innovants à intégrer à l'action pour parer à tous ces défis : les nouvelles technologies, le numérique et l'intelligence artificielle. Ces outils pourront nous aider à renforcer notre efficacité sur le terrain, j'en suis convaincue.

Je suis heureuse que nous rejoignent cette année au sein du conseil d'administration de FXB France, présidé par le compétent Stanislas Pottier, mon cher cousin et spécialiste du numérique Bruno Patino, mon amie Sophia Aram, dont le dévouement à la cause des migrants est pour elle un combat essentiel, et le Dr Patrick Aeberhard, ancien président de Médecins du Monde dont l'expérience, la sagesse et l'amitié nous seront précieuses.

Découvrir l'association FXB : https://fxb.org/fr/