La Banque Transatlantique donne la parole régulièrement à des philanthropes engagés.
Aujourd'hui, Alix de Nicolay, directrice d'Helen Keller Europe, nous présente son parcours philanthropique.

D'où vient votre engagement philanthropique et associatif ?

Issue d'une famille traditionnellement engagée au service de l'intérêt général, j'ai été sensibilisée dès mes jeunes années à la démarche philanthropique.

D'autre part, passionnée par les relations internationales, j'ai travaillé au Secrétariat des Nations Unies puis à l'UNICEF où j'ai beaucoup appris au contact de personnes extraordinaires.

J'ai ensuite rapidement choisi de découvrir l'univers des associations qui allie indépendance et agilité avec la capacité de mettre en place soi-même des actions concrètes.

Pourriez-vous évoquer quelques-unes des figures familiales qui vous ont inspirée ?

Je pense notamment à mon arrière-grand-mère, Marthe Guerlain, impliquée toute sa vie pour l'Orphelinat de l'Assomption à Elancourt, ou ma tante Christiane Guerlain, fervente ambassadrice et mécène de l'Hôpital Américain de Paris. Je pense aussi à ma grand-mère, Francine Soudée, auxiliaire ambulancière à Paris pendant la seconde guerre mondiale. Leurs récits ont bercé ma jeunesse et certainement contribué à mon engagement.

Je suis à l'heure actuelle moi-même engagée au sein de la gouvernance de l'Hôpital Américain de Paris, en tant que membre du conseil des Gouverneurs. Je participe également à deux commissions chargées de veiller à la qualité de l'accueil et de la prise en charge des patients.

Vous dirigez depuis 22 ans le bureau européen d'Helen Keller International, pourriez-vous nous présenter les missions de cette organisation ?

La mission d'Helen Keller International est l'élimination de la cécité évitable, de la malnutrition et des maladies de la pauvreté. La première cause de cécité et de mortalité des enfants est la carence en vitamine A, une forme de malnutrition encore très répandue dans les pays en développement. Dans les 21 pays où l'association est présente, l'objectif est de fournir une assistance technique aux gouvernements, du niveau central jusqu'aux dispensaires reculés, afin de créer ou de renforcer leurs systèmes de santé et de nutrition. Ce travail est effectué en partenariat avec associations nationales et communautés locales pour leur donner les moyens de déployer ces actions et d'en assurer la pérennité.

Qu'est-ce qui vous tient le plus à cœur dans cette mission ?

Transmettre et déléguer aux populations locales la maîtrise des programmes. Contribuer à ce que chacun puisse réaliser son potentiel et tout particulièrement, les enfants et les femmes. Ils sont les meilleurs vecteurs de développement et jouent un rôle clé dans la croissance économique.

Déployé en Ile-de-France depuis 2018, pourriez-vous nous présenter le programme PlanVue ?

Adaptation française de ChildSight®, PlanVue est un programme à l'école au service de la vue des élèves, lancé aux Etats-Unis il y a plus de trente ans. PlanVue agit depuis la sensibilisation des élèves, enseignants et parents à l'importance d'une bonne vue, jusqu'à l'équipement en lunettes des enfants qui en ont besoin, en passant par le dépistage et l'examen médical. Après une phase pilote menée au sein d'établissements scolaires défavorisés à Nanterre, l'opération a permis de toucher plus de 2 000 enfants en 2019-2020. L'objectif est d'essaimer le programme dans tous les réseaux d'éducation prioritaire de France.

L'action d'Helen Keller a été initiée il y a plus d'un siècle. Quels sont les enjeux pour les prochaines années ?

La pandémie Covid-19 risque de remettre en cause les progrès enregistrés comme l'éradication du trachome (maladie tropicale cécitante) au Maroc et au Myanmar, ou l'amélioration de l'alimentation dans les sites où sont implantés cultures vivrières et petits élevages. La réduction de la mortalité des enfants âgés de moins de cinq ans est déjà compromise. Cette crise sanitaire exige des adaptations fondamentales des capacités d'intervention de l'association.

Sourde et aveugle, Helen Keller a toujours fait preuve de courage, d'ingéniosité et de détermination, en affirmant : « la meilleure manière de surmonter une difficulté est de l'affronter ». C'est cette vision que l'association souhaite continuer d'incarner ; marcher dans ses pas est un privilège mais aussi un sacré défi !

Repères biographiques

Diplômée d'un Master en Sciences Politiques et Business International de New York University, Alix de Nicolay démarre sa carrière au Département de l'Information du Secrétariat des Nations Unis puis au siège de l'UNICEF. Après un détour au service marketing d'une entreprise privée, elle rejoint la French American Foundation à New York en qualité de Directeur du développement.

En 1998, de retour en France, Alix de Nicolay est chargée de rouvrir le bureau européen d'Helen Keller International. Elle dirige depuis Helen Keller Europe. Elle est aussi Gouverneur de l'Hôpital Américain de Paris et membre du comité exécutif de la Fondation Funecap sous égide le Fondation de France.

Helen Keller Europe

Helen Keller Europe est une association humanitaire loi 1901 engagée dans la lutte contre la cécité évitable et la malnutrition, première cause de cécité chez l'enfant. Basée à Paris, et affilée à Helen Keller International, elle conçoit, conduit et finance des projets de prévention et de soins dans les pays à ressources limitées d'Afrique et d'Asie ainsi qu'en France, et apporte ou facilite des financements aux projets développés par Helen Keller International. Elle a obtenu en 2010 le label IDEAS qui atteste de la mise en œuvre de bonnes pratiques en matière de gouvernance, gestion financière et suivi de l'efficacité de l'action.

www.hkieurope.org