Entretien

Grands entretiens de la philanthropie : Thibaud de Dinechin

La Banque Transatlantique donne la parole régulièrement à des philanthropes engagés. Aujourd'hui, Thibaud de Dinechin, président de la Fondation Nicolas et Charlotte de Dinechin, nous présente son action philanthropique au service des personnes atteintes de handicap mental et en particulier des personnes autistes.

Votre sensibilité philanthropique est le fruit de votre expérience privée. Comment vous est venu le désir d'en faire un engagement public en créant une association et une fondation ?

Mon épouse Pascale et moi avons eu trois enfants dont deux d'entre eux, Nicolas et Charlotte, sont nés avec des profils à tendance autistique. Lorsque Nicolas atteignit ses 20 ans, il fut accueilli dans un établissement belge, faute de places en institutions spécialisées en France. Confrontés aux difficultés de cette expérience, nous avons cherché une alternative pour sa sœur. Nous avons alors pensé à créer un lieu de vie spécifique qui pallierait le manque de places disponibles en France. Les principes en ont été conceptualisés avec mon épouse, puis approfondis avec un groupe de professionnels et de bénévoles, avant que la Société Philanthropique ne les mette en œuvre.

Pour réaliser ces maisons d'accueil, nous avions créé l'association Maisons pour La Vie en 2006, puis la Fondation Nicolas et Charlotte de Dinechin en 2012. N'ayant pas entièrement pris la mesure de cette ambition, notre chemin fût long avant que cette belle réalisation qu'est la Maison Harmonia - Pascale de Dinechin ne voit le jour en septembre 2017. Sa concrétisation doit beaucoup aux amis partageant nos enjeux face au handicap et qui, de façon spontanée et bénévole, ont mis à notre disposition leur réseau et leurs compétences. Enfin, l'étincelle décisive fut la rencontre avec la Société Philanthropique qui souhaitait à l'époque mettre son fonds immobilier au service d'un projet innovant d'accompagnement des personnes fragiles.

Votre fondation œuvre en faveur d'une attention particulière portée aux personnes fragiles, quels sont les projets soutenus dont vous êtes le plus fier ?

La Fondation Nicolas et Charlotte de Dinechin soutient des projets à destination des personnes atteintes de handicap mental et en particulier de troubles du spectre autistique, valorisant la personne humaine dans ses dimensions personnelles, familiales, sociales et spirituelles, tout en améliorant la qualité de vie des personnes bénéficiaires et respectant leur dignité. Cette fondation a un lien privilégié avec l'association Maisons pour la Vie qui est un partenaire essentiel du fonctionnement de Maison Harmonia - Pascale de Dinechin et finance également divers projets à vocation éducative ou socialisante tels que des séjours de rupture, des week-ends amicaux et de socialisation, par exemple ceux de l'association À Bras Ouverts, des livres éducatifs spécialisés ou encore des projets musicaux comme le festival du Futur Composé. Au-delà du maintien des financements actuels, cette fondation accompagne, conjointement avec l'association Maison pour la Vie, la création de quatorze places pour personnes adultes d'ici 2022 et aménage des lieux de vie pour des personnes porteuses de handicap intellectuel ou psychique, ainsi que pour des personnes socialement très défavorisées.

Le modèle des maisons non médicalisées accueillant des personnes handicapées se développe. Comment se distingue votre projet ?

La Maison Harmonia - Pascale de Dinechin est une réalisation pilote d'un modèle d'habitat partagé adapté aux personnes souffrant de troubles de la sphère autistique et aux personnes déficientes intellectuelles. Ouverte en septembre 2017 à Levallois-Perret, elle accueille aujourd'hui sept jeunes adultes autistes qui en sont locataires et partagent les parties communes. La mise en commun de leurs prestations de compensation du handicap (PCH) permet de financer un service d'aide à domicile qui les accompagne individuellement, et permet des progrès et un épanouissement que les familles mesurent avec joie. La Maison a aussi pour caractéristique d'être la plus ouverte possible vers la ville grâce à une équipe de bénévoles formés à l'autisme qui a pour mission d'établir des liens d'amitié avec les habitants, favoriser la communication et partager un moment de convivialité. Nous souhaitons vraiment permettre aux personnes autistes d'occuper pleinement leur place dans la société et de vivre dans un environnement tourné vers l'extérieur.

Selon vous, que manque-t-il actuellement d'essentiel pour accompagner les adultes autistes et leurs familles ?

Les choses évoluent depuis une vingtaine d'années : c'est un signe positif qu'il faut prendre comme tel. Toutefois, la route est encore longue avant d'arriver à une situation optimale - si tant est que cela existe - et pour l'essentiel, cela résulte d'un déficit d'envie ou de moyens. Sans l'envie de transformer les bons sentiments en résultats, d'aller jusqu'au bout des idées, de tester de nouveaux modèles, rien ne pourra se faire. Il en va de même si perdure le manque de moyens financiers et humains disponibles, de tolérance envers les erreurs et de valorisation des réussites. Le modèle de la Maison Harmonia-Pascale de Dinechin fonctionne à la satisfaction de tous ses bénéficiaires : personnes accueillies, parents et tuteurs, conseil départemental des Hauts-de-Seine. Il apparaît ici clairement, sans idéalisme, que le développement de dispositifs permettant un accompagnement flexible, individualisé, professionnel et bienveillant est indispensable. Enfin, nous devons dès aujourd'hui envisager avec plus de vigueur le vieillissement de la population autiste et le déploiement d'une prise en charge adaptée à leur handicap.

Repères biographiques

Thibaud de Dinechin

Ancien directeur des relations avec les banques étrangères du Crédit Mutuel et du CIC, Thibaud de Dinechin est aujourd'hui entrepreneur social et se dédie à plein temps à la création de maisons d'accueil pour personnes autistes ou handicapées. Père de trois enfants, il a créé avec son épouse une fondation sous l'égide de la Fondation Caritas France baptisée des prénoms de son fils Nicolas et de sa fille Charlotte, tous deux nés avec des profils à tendance autistique. Fondation distributive, elle est le principal soutien de la Maison Harmonia-Pascale de Dinechin ouverte à Levallois en 2017.

En savoir plus :
https://www.fondationcaritasfrance.org/fondations/fondation-nicolas-et-charlotte/
https://www.maisonharmonia.org//


logo Maison Harmonia

Achevé de rédiger le 20/02/2020