La Banque Transatlantique accompagne les entrepreneurs et les familles depuis plusieurs générations. Elle les conseille également depuis une dizaine d'années dans leurs projets philanthropiques.

Vincent Joulia, membre du directoire de la Banque Transatlantique, répond à nos questions.

Comment l'accompagnement philanthropique de familles s'est-il développé à la Banque Transatlantique ?

Nous accompagnons de nombreux entrepreneurs, des investisseurs et des familles sur les sujets de patrimoine et de transmission. Il y a dix ans, nous avons souhaité étendre notre accompagnement au domaine philanthropique.

Une équipe dédiée a été créée ainsi qu'un fonds de dotation que nous avons conçu de sorte qu'il puisse être utilisé par les clients eux-mêmes pour porter leurs projets. Nous devons en partie le développement de cette expertise à la confiance de certaines familles, pionnières en la matière. Par la suite, des entreprises d'investissement ou familiales nous ont également demandé de les conseiller sur le sujet.

La philanthropie est aujourd'hui un des quatre métiers pour lesquels l'expertise de la banque est particulièrement reconnue, aux côtés de la gestion privée, de l'accompagnement des Français à l'étranger et de la gestion des plans d'actionnariat managers.

Comment se déroule l'accompagnement de la Banque Transatlantique en matière de philanthropie ?

Nous prenons tout d'abord le temps de comprendre la sensibilité du client à différentes causes, pour identifier celles qui lui sont chères, et analysons sa situation patrimoniale et familiale.

Nous précisons ensuite avec lui ses ambitions en matière d'implication financière, personnelle et familiale, afin de lui proposer la solution la plus adaptée : création de sa propre fondation, de son fonds de dotation ou d'un fonds hébergé au sein du Fonds de Dotation Transatlantique.

La démarche doit être organisée : déterminer les axes et les critères de soutien, structurer la solution choisie (droit, fiscalité et gestion financière) et enfin définir le mode de gouvernance. À la demande du philanthrope, nous pouvons également proposer des projets d'intérêt général préalablement vérifiés, et ce grâce à la veille régulière du secteur associatif que nous réalisons.

Pouvez-vous partager avec nous un accompagnement de la Banque Transatlantique en matière de philanthropie familiale ?

Nous avons récemment accompagné une vingtaine de cousins germains qui venaient d'hériter au décès de leurs grands-parents. Ils ont souhaité s'engager dans un projet qui les rassemble et fasse revivre les valeurs chères à ces grands-parents disparus.

Après avoir recueilli les souhaits de chacun, nous avons dessiné ensemble les contours d'un projet fédérateur. Les modalités de soutien, l'engagement de chacun des membres et les thématiques privilégiées ont été définis à l'issue de plusieurs réunions que nous avons animées pour faire converger les attentes.

Les cousins ont également souhaité apporter chacun une partie des actions de l'entreprise familiale fondée par leur grand-père, devenue un grand groupe industriel français.

Ce projet est aujourd'hui hébergé au sein du Fonds de Dotation Transatlantique* et nous continuons de les accompagner afin que les générations suivantes puissent également s'associer à cette démarche familiale.

*Créé en 2012, le Fonds de Dotation Transatlantique (FDT) est le premier fonds de dotation créé par une banque française hébergeant des compartiments dédiés et pérennes pour le compte de philanthropes, particuliers ou entreprises. Ces derniers disposent ainsi d'un fonds à leur nom et co-géré avec le FDT. Libérés des contraintes administratives et comptables liées à la gestion et au fonctionnement d'un organisme à but non lucratif, familles et entreprises peuvent se concentrer pleinement au soutien des causes qui les animent.

Suivez sur LinkedIn les actualités philanthropiques du Fonds de Dotation Transatlantique.