#HORIZONMARCHÉS

Pourquoi les actions japonaises suscitent-elles un intérêt ?

« Le marché japonais affiche une moindre corrélation que d'autres pays développés et donc d'un pouvoir de diversification plus important. Conjoncturellement, les actions japonaises sont en bonne position pour bénéficier de la reprise du commerce mondial. »

Retrouvez votre rendez-vous financier avec Jean-Patrick Mousset, responsable de l'allocation d'actifs chez Banque Transatlantique.

Transcription de la vidéo

Horizon marchés : pourquoi les actions japonaises suscitent-elles un intérêt ?

Interview de Jean-Patrick Mousset, responsable de l'allocation d'actifs au sein de la Banque Transatlantique.

Pourquoi les actions japonaises suscitent-elles un intérêt ?

Les actions japonaises bénéficient du redémarrage économique mondial. Pourtant après de belles performances en 2020, les marchés japonais sous-performent les bourses mondiales depuis le début de l'année.

Qu'est-ce qui motive votre intérêt ?

La croissance des bénéfices des entreprises japonaises évolue de pair avec le cycle économique mondial, en pleine reprise au regard des indices PMI.

Fortement exportateur, le Japon, membre de la toute nouvelle zone de libre-échange asiatique, devrait en être un des principaux bénéficiaires. Ainsi la baisse des droits de douane devrait favoriser ses exportations vers la Chine, l'archipel conservant toujours par ailleurs un fort lien avec les États-Unis.

Ces perspectives prometteuses arrivent dans un contexte structurel assaini. Les réformes passées ont permis l'amélioration de la gouvernance des entreprises et la recherche de meilleurs retours sur fonds propres. Suite au désendettement mené depuis l'éclatement de la bulle des années 80, les fondamentaux des entreprises japonaises sont solides. Le niveau actuel élevé de disponibilités autorise de meilleures distributions aux actionnaires.

Quelles sont les perspectives macroéconomiques ?

En appui d'une politique fiscale expansive, la politique monétaire reste accommodante dans un contexte d'inflation sous-jacente en territoire négatif. Le différentiel de taux entre le Yen et le $ dollar plaide pour une baisse du Yen avec pour effet corolaire une plus grande attractivité des exportations japonaises.

Et au niveau boursier ?

Le Nikkei est revenu sur ses niveaux d'août 1990, atteignant les 30 000 points récemment. Il reste cependant meilleur marché que son homologue américain en termes de ratio cours/bénéfice. Les entreprises de l'indice japonais bénéficient d'un effet de levier opérationnel plus élevé - ce qui est favorable dans un contexte de redémarrage économique mondial. Enfin, le taux de détention d'actions japonaises par les investisseurs non-domestiques est aujourd'hui historiquement faible, laissant la place à des flux acheteurs étrangers.

Pourtant, malgré ces facteurs, les indices japonais ont sous performé depuis le début de l'année...

Après la faible dynamique de consommation intérieure au 1er trimestre, on peut craindre qu'avec l'extension du confinement au 2ème trimestre, l'économie japonaise en soit de nouveau affectée. La nouvelle vague de Covid caractérisée par l'arrivée du variant indien arrive dans un contexte de faible taux de vaccination de la population. Une éventuelle annulation de Jeux Olympiques, aurait un impact faible sur l'économie au 3ème trimestre. Le risque au 2ème semestre serait plutôt celui d'une demande mondiale en biens d'équipement moins forte cette année qu'au 2eme semestre 2020 ou d'une offre en appareils électroniques impactée par la pénurie mondiale en semi-conducteurs.

À surveiller également, l'évolution de la politique quantitative de la Banque du Japon en termes de moindres achats potentiels d'ETF Actions et d'obligations d'entreprise, flux qui ont soutenu les marchés ces dernières années. Enfin, le Japon reste marqué par sa faiblesse démographique structurelle, et donc sa moindre croissance potentielle.

En conclusion, au sein d'un portefeuille global en action, le marché japonais affiche une moindre corrélation que d'autres pays développés et donc d'un pouvoir de diversification plus important. Conjoncturellement, les actions japonaises sont en bonne position pour bénéficier de la reprise du commerce mondial, au fur et à mesure que la situation sanitaire locale s'améliorera, probablement au 2ème semestre de cette année.

À très bientôt pour un nouveau point Horizon Marchés.