#HORIZONMARCHÉS

Quels enseignements tirer de l'ascension d'Apple ?

Début janvier 2022, la capitalisation boursière d'Apple a dépassé les 3 000 milliards de dollars :
Comment s'est construite la marque Apple ?
Quels sont ses succès et ses sources de revenus ?
Quel avenir pour la marque ?

Retrouvez votre rendez-vous financier avec Valentine Rousseau, analyste financière chez Dubly Transatlantique Gestion.

Transcription de la vidéo

Horizon marchés : Quels enseignements tirer de l'ascension d'Apple ?

Interview de Valentine Rousseau, analyste financière chez Dubly Transatlantique Gestion.

Début Janvier 2022, la capitalisation boursière d'Apple a dépassé les 3 000 milliards de dollars, soit 700 Mds de plus que celle de l'ensemble des entreprises du CAC 40.

Comment s'est construite la marque Apple ?

À ses débuts en 1976, Apple est un attelage entre un créateur, Steve Wozniak, et un as du marketing, Steve Jobs. À partir du garage de la famille Jobs, ils ont révolutionné le marché de l'informatique en proposant des produits d'une simplicité d'utilisation et d'un esthétisme incomparable.

Les deux fondateurs ont quitté l'entreprise en 1985 mais seul Steve Jobs reviendra en 1997 et permettra l'ascension fulgurante d'Apple. En 1999 Apple sort le premier ordinateur portable de la marque. En 2001 le premier iPod. En 2007, le premier iPhones. L'IPhone, qui révolutionne le marché du téléphone portable.

À la mort de Steve Job en 2011 c'est Tim Cook, qui prend la relève pour mener Apple à son succès actuel en poussant la société à innover aussi bien sur le design que sur les objets proposés. La qualité des dirigeants d'Apple a permis à l'entreprise de se hisser à la première place du marché.

L'iPhone est-il le seul succès d'Apple ?

L'iPhone est bien évidemment la vache à lait, créant chaque année une richesse colossale pour le groupe. C'est environ 213 millions d'iPhones vendus à travers le monde en 2021 soit un chiffre d'affaires de 192 milliards de dollars. Le smartphone gagne encore des parts de marché malgré son prix élevé.

Cependant la richesse du groupe ne s'arrête pas à ce smartphone. Apple propose des services qui rendent son consommateur captif : tous les objets Apple font partie d'un écosystème, ils sont interconnectés. Par exemple, si un utilisateur passe d'un Mac à un ordinateur HP, il n'aura plus accès au service de messagerie iMessage de son ordinateur.

Apple tire profit de son Apple Store, au-delà de la révolution du téléphone tout en un. L'entreprise gagne une commission sur les achats d'applications tierces et développe un service de publicité permettant aux éditeurs d'applications de mettre en avant leur app. La publicité n'est qu'à ses débuts chez Apple et la croissance attendue est forte. Enfin, l'esthétisme d'Apple, que ce soit dans le design objet ou dans l'architecture de ses magasins, rend le produit d'autant plus désirable qu'il permet d'atteindre une sorte de statut social.

Y-a-t-il d'autres sources de croissance en vue ?

Apple, c'est 22 milliards de dollars de dépenses en recherche et développement en 2021, soit presque autant que l'ensemble des dépenses en R&D des entreprises qui composent le CAC 40. Ces investissements lui permettent de se réinventer.

L'année 2021 a été marquée par le lancement de la puce M1, première puce à haute valeur ajoutée créée par Apple et utilisée dans ses nouveaux ordinateurs Macs et iPads. Dans un futur proche, Apple compte développer davantage son Apple Watch, sa montre connectée. La montre deviendrait un outil de dépistage médical alertant le médecin traitant sur des irrégularités cardiaques ou des problèmes liés au diabète. Les étapes d'après ? La réalité virtuelle ou encore à la mobilité, à travers un projet de voiture autonome.

La marque à la pomme a donc généré énormément de richesses grâce à l'esprit entrepreneurial insufflé par ses dirigeants, un esthétisme incroyable et des dépenses en R&D aboutissant à des produits changeant le marché de l'appareillage électronique. Tous ces ingrédients font d'Apple aujourd'hui une société plus valorisée que l'ensemble du CAC 40, qui ont du chemin à faire pour rivaliser avec elle. Et nous en sommes convaincus, l'histoire est loin d'être finie.

À très bientôt pour un nouveau point #HorizonMarché.