2 Minutes pour

2 minutes pour réussir son expatriation avec Jean-Frédéric Werup

Préparez-vous à réussir votre expatriation avec les conseils éclairés de Jean-Frédéric Werup, Directeur Banque Privée et Gestion de Fortune Internationale.

En 2 minutes, découvrez les points clés à considérer avant de partir, les principaux points de vigilance une fois sur place, et comment la Banque Transatlantique peut vous accompagner dans cette aventure.

Ne manquez pas ces précieux conseils pour une expatriation en toute sérénité.

Transcription de la vidéo

Interview de Jean-Frédéric Werup

Vous avez deux minutes ? Je vais vous parler de l'expatriation, et comment l'anticiper.

A quoi faut-il penser avant de s'expatrier ?
L'expatriation, ça se prépare ! Vérifiez, dans un premier temps que votre banque est capable de vous accompagner. Avec les réglementations de plus en plus restrictives, les banques sont amenées à ne plus conseiller certains clients vivants dans certains pays, voire à clôturer les comptes bancaires.

S'intéresser à la portabilité des contrats d'assurance-vie et PEA, qui sont des outils franco-français mais qui n'ont pas forcément les mêmes effets dans un pays d'expatriation.

Enfin, réalisez un diagnostic patrimonial, c'est le cas notamment de la détention d'immobilier, qui peut être en démembrement ou la détention de SCPI, de fonds d'investissement tels que les OPC ou l'assurance-vie, pour s'assurer que tout fonctionne dans le pays d'expatriation.
Quels sont les principaux points de vigilance ?
Les points de vigilance, il y en a beaucoup, mais j'en retiendrais trois :

  • Le premier, c'est de s'assurer qu'il y a une convention fiscale internationale, entre la France et le pays d'expatriation, qui permet d'éviter les doubles impositions.
  • Le deuxième point, c'est de vérifier s'il y a un exit tax à payer. C'est le cas notamment de certains pays lorsque l'on s'expatrie, hors Union Européenne.
  • Le troisième point, c'est l'impact sur le régime matrimonial, et là je m'adresse principalement aux jeunes mariés car à défaut de choix clair, la loi applicable peut devenir celle de la première résidence habituelle des époux.
Comment accompagnez-vous les Français de l'étranger ?
C'est d'abord un accompagnement, je dirais, culturel, il faut savoir que 20% des collaborateurs de la banque vivent à l'étranger. En fait, nous vivons l'expatriation de l'intérieur. À ce titre, nous sommes souvent liés à cet écosystème de Français à l'étranger : les associations de Français à l'étranger ou encore les chambres de commerce.

Nous accompagnons des chefs d'entreprise, des cadres dirigeants, et nous comprenons les situations complexes qui sont souvent entre deux voire trois juridictions.

Vous souhaitez en savoir plus sur notre accompagnement ?

Contactez-nous : btcontact@banquetransatlantique.com ou +33 1 56 88 73 76