L'Observatoire de l'expatriation Banque Transatlantique donne la parole aux Français qui sont partis vivre à l'étranger afin de mieux les connaître.
Découvrez les grands enseignements de cette première consultation menée en partenariat avec Opinionway et l'Union des Français de l'étranger.
Pour quelles raisons les Français s'installent-ils à l'étranger ?

logo Observatoire expatriation

39% des répondants se sont expatriés pour une opportunité professionnelle

Pour les répondants, le travail constitue le premier motif d'expatriation. En effet, la première explication citée par les répondants est l'opportunité professionnelle (39%). Deux autres raisons liées au travail sont également citées dans le top 5 des principales raisons d'expatriation : l'envie de progresser professionnellement et/ou socialement (20%, quatrième) et l'envie de bénéficier d'une rémunération plus élevée (13%, cinquième).

Ce sont les salariés qui mettent davantage en avant l'argument de l'opportunité professionnelle (46%) par rapport aux chefs d'entreprise, commerçants et libéraux (36%). Il en est de même pour le souhait de progresser plus vite professionnellement et/ou socialement (24% des salariés contre 21% des chefs d'entreprise, commerçants et libéraux).

En outre, après 20 ans en moyenne passés dans leur pays d'accueil, les répondants déclarent que leur pays d'expatriation est plus adapté que la France pour exercer une activité professionnelle (68%), chercher du travail (64%) ou encore créer une entreprise (64%).

Expatriation pour raisons professionnelles

L'amour comme moteur d'expatriation (25%)

D'autres raisons ont motivé le choix de départ des répondants. Un répondant sur quatre évoque l'amour, ce qui en fait la deuxième raison d'expatriation derrière les opportunités professionnelles. On s'expatrie davantage « par amour » en Europe (30%) que sur les autres continents (25% en moyenne), des chiffres qui font écho au million de « bébés Erasmus » revendiqués par la Commission européenne en 2014.

Les répondants citent également la découverte d'une nouvelle culture (23%, troisième raison de s'expatrier). Ce pourcentage s'élève à 38% en Océanie. Cette raison est davantage citée par les moins de 35 ans (30%).

Accédez au replay de la conférence de presse disponible sur YouTube.

Retrouvez les chiffres clés de la consultation : www.observatoire-expatriation.com

Suivez l'actualité de l'Observatoire sur les réseaux sociaux (LinkedIn, Twitter, YouTube) #ObservatoireExpatriation #ODE2020